L'Alliance interprofessionnelle des chefs d'entreprise soutient le plan de l'UE visant à réduire les émissions de carbone de 55 % d'ici 2030

L'Alliance interprofessionnelle des chefs d'entreprise soutient le plan de l'UE visant à réduire les émissions de carbone de 55 % d'ici 2030

  • 12 chefs d'entreprise se réunissent à Paris pour discuter des moyens de soutenir davantage le Green Deal de l'UE
  • L’Alliance Européenne des CEO estime que la lutte contre le changement climatique nécessitera un effort collectif de la part de tous les États membres de l'UE et une collaboration entre le secteur public et celui de l'industrie.
  • Un signal fort de tarification du carbone au niveau européen est considéré comme un élément clé pour atteindre la neutralité carbone d'ici 2050 et réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% d’ici 2030.
  • Plusieurs projets intersectoriels et recommandations politiques serviront la cause climatique mondiale et favoriseront la croissance durable et les emplois d'avenir.

Rueil-Malmaison (France) - Alors que la Commission européenne s'apprête à présenter son package législatif Fit for 55, l’Alliance Européenne des CEO a publié des recommandations politiques soutenant un effort progressif et ambitieux pour atteindre la neutralité climatique. La lutte contre le changement climatique nécessite une collaboration étroite entre le secteur public et celui de l'industrie, a annoncé l'Alliance après sa réunion à Paris. L'Alliance accueillera favorablement une révision des principaux instruments réglementaires de l'UE, notamment les subventions accordées aux technologies à fortes émissions de CO2. Les propositions des CEO comprennent l'envoi d'un signal fort en matière de tarification du carbone, l'accélération des mesures visant à décarboniser la mobilité et les transports, les bâtiments et les systèmes énergétiques, l'accélération du renouvellement des secteurs industriels clés de l'UE.

"Je suis très heureux d'avoir pu échanger aujourd'hui avec les entreprises qui fournissent des solutions pour la mise en œuvre du Green Deal, la décarbonisation de l'économie, la transition verte et l'efficacité énergétique. Alors que la Commission européenne s'apprête à présenter son package énergie et climat " Fit for 55 " avec des mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55% en 2030 et à atteindre la neutralité carbone en 2050, la mobilisation des acteurs industriels et économiques sera essentielle pour atteindre ensemble nos objectifs climatiques." a déclaré Clément Beaune, secrétaire d'État aux affaires européennes du gouvernement français.
Dr. Herbert Diess, CEO du Groupe Volkswagen : "Le changement climatique restera notre plus grand défi au cours des prochaines années et décennies. L’Alliance des CEO soutient pleinement les objectifs climatiques de la Commission européenne, auxquels il n'y a pas d'alternative. Il est maintenant temps d'orienter les discussions politiques vers la réalisation de ces objectifs. Dans un geste sans précédent, l’Alliance des CEO, avec ses entreprises leaders du secteur dans toute l'Europe, appelle à un signal de tarification du carbone couvrant toutes les émissions dans tous les secteurs et dans tous les pays."
Jean-Pascal Tricoire, CEO et Président de Schneider Electric : "Le prochain package politique de l'UE visant à réduire les émissions de carbone de 55 % au cours de la prochaine décennie est nécessaire. La clé est de passer de l'ambition à l'action. Les entreprises ont un rôle essentiel à jouer pour favoriser la transition énergétique et la responsabilité de montrer l'exemple. Seuls des efforts collectifs et une collaboration entre le secteur public et celui de l'industrie permettront d'obtenir une croissance durable et des emplois à l'épreuve du temps. Ensemble, nous soutenons l'Europe dans sa quête d'une transition rapide et équitable vers une économie neutre en carbone, et nous sommes très heureux d'accueillir la réunion de l’Alliance des CEO dans les bureaux de Schneider Electric à Paris. Merci à Herbert Diess d'avoir initié et présidé cette initiative".

Comme instrument central, les membres de l'Alliance ont proposé un signal de prix fort pour le carbone afin d'atteindre les objectifs climatiques de l'UE. Le carbone devrait avoir un prix dans l'ensemble de l'économie. L'Alliance a également appelé à un renforcement continu du système d'échange de quotas d'émission de l'UE (pour l'électricité et l'industrie lourde) et à la mise en œuvre de systèmes de plafonnement et d'échange sectoriels qui s'appliqueront à la mobilité, aux transports et au secteur des bâtiments. Les systèmes sectoriels pourraient ensuite converger à partir de 2030. Une autre proposition concerne un système européen de tarification du carbone qui comprendrait des mesures visant à atteindre simultanément un équilibre social et une réduction des émissions.

La décarbonisation de la mobilité, des transports et des bâtiments sera le principal défi à relever. Pour le secteur des transports et de la mobilité, la mobilité électrique pour les véhicules particuliers, les véhicules légers et les poids lourds s'est avérée être la technologie la plus efficace en termes de consommation d'énergie et de réduction des émissions. Pour favoriser l'ensemble de l'écosystème autour de la mobilité électrique, les membres de l’Alliance des CEO ont lancé des projets intersectoriels visant à accélérer la production de batteries et à créer une infrastructure de recharge dans toute l'Europe.

S'intéressant à l’EU Commission’s Buildlings Renovation Wave, l'Alliance soutient des objectifs de rénovation ambitieux (d'au moins 3 % par an) pour accélérer la transformation du parc immobilier. Les bâtiments doivent répondre à des normes plus élevées en matière d'efficacité énergétique, d'énergies renouvelables et de matériaux durables. L'Alliance demande également que les systèmes de chauffage à combustibles fossiles soient rapidement remplacés par le déploiement de pompes à chaleur électriques, de chauffage urbain et de solutions numériques. Les CEO s'engagent à appliquer cette recommandation aux bâtiments de leur entreprise.

Les objectifs climatiques européens exigent une augmentation rapide de la production d'énergie renouvelable et l'électrification directe de la mobilité, des transports et du chauffage / de la climatisation des bâtiments. L’Alliance des CEO travaille sur un projet d'intégration des systèmes électriques, en particulier des réseaux, afin de créer un système basé principalement sur les énergies renouvelables et les solutions flexibles.

L’Alliance des CEO pour la reprise, la réforme et la résilience de l'Europe a été créée en 2020 dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 et de l'historique Green Deal européen. L'objectif commun de l'Alliance est de faire de l'UE la première région du monde en matière de protection du climat tout en débloquant les investissements, en alimentant les innovations dans les nouvelles technologies et en créant des emplois d’avenir.

Les membres de l'Alliance se considèrent comme un "groupe d'action", travaillant ensemble sur des projets européens intersectoriels à grande échelle : infrastructure de recharge pour poids lourds à travers l'UE, intégration des systèmes électriques de l'UE (en particulier les réseaux), suivi numérique de l'empreinte carbone, bâtiments durables et sains pour l'avenir du travail et de la vie, bus électriques pour l'Europe, chaînes de valeur de l'hydrogène vert et développement rapide de la production de batteries. D'autres projets sont en cours de préparation, notamment un projet concernant l'acier à faible teneur en carbone. Les CEO présenteront leurs premiers résultats concrets et discuteront de la mise en œuvre avec des représentants de haut niveau de l'UE lors d'un sommet prévu à l’automne 2021.

L'Alliance réunit 12 hauts dirigeants des secteurs de l'énergie, des transports et des technologies : Björn Rosengren (ABB), Thierry Vanlancker (AkzoNobel), Francesco Starace (ENEL), Leonhard Birnbaum (E.ON), Börje Ekholm (Ericsson), Henrik Henriksson (H2GreenSteel), Ignacio Galán (Iberdrola), Frans van Houten (Philips), Christian Klein (SAP), Christian Levin (Scania), Jean-Pascale Tricoire (Schneider Electric) et Herbert Diess (Volkswagen). McKinsey & Company est un contributeur de connaissances pour l’Alliance des CEO et fournit des recherches et des données supplémentaires.

 

Els Vanhonsebrouck Marketing Communication Specialist, Schneider Electric
Ward Vanhee Sr Project Manager, Two cents

 

A propos de Schneider Electric Belgium

L’objectif de Schneider Electric est de permettre à tous de profiter au mieux de notre énergie et de nos ressources en combinant progrès et durabilité pour tous. Cet objectif, nous l’appelons Life Is On.

Notre mission est d’être votre partenaire digital en matière de durabilité et d’efficacité.

Nous promouvons le passage au digital en intégrant d’excellentes procédures et technologies de l’énergie ainsi que des produits, contrôles, logiciels et services qui connectent l’utilisateur final au cloud tout au long du cycle de vie du bâtiment. Nous permettons ainsi la gestion intégrée des activités dans les maisons, les immeubles, les centres de données, les infrastructures et les industries.

Nous sommes la plus locale des multinationales. Nous défendons les normes ouvertes et les écosystèmes basés sur des partenariats qui partagent notre passion pour le sens, l’inclusion et l’autonomisation.

www.se.com/be/fr

Schneider Electric Belgium
Dieweg 3
B-1180 Bruxelles